Index de l'article

 

Avec la fin de l'Ancien régime, les milices rurales disparurent mais les compagnies de la "Jeunesse" assurèrent la continuité des marches militaires dans toute notre région. Dans la plus pure tradition de ces marches de l'Entre-Sambre et Meuse, commémorant ce passé, Malonne comptait en sa commune, à la fin du XIXe siècle, deux compagnies de marcheurs ayant pris pour costumes ceux du second empire (les sapeurs du Fond, Compagnie St.Berthuin et les Zouaves du Piroy, Compagnie Ste. Philomène).
C'est le costume du Zouave qui a été choisi et gardé jusqu'à nos jours par les marcheurs du village. Selon la légende, on raconte qu'un Zouave serait venu trouver un hébergement dans un foyer malonnois vers 1830. La milice communale aurait alors, par la suite, choisi cet uniforme aux couleurs vives pour les diverses manifestations où elle était requise, et notamment pour escorter la procession St.Berthuin. (voir le site des Zouaves de Malonne)
Au début de ce siècle, sans en connaître la cause (probablement à cause de la guerre) ces compagnies disparurent. On n'a que très peu de documents relatant la procession. Ceci dit, la tradition de la procession de Pentecôte a depuis toujours existé… Les pèlerinages à St.Berthuin étaient nombreux et fréquents, et quoique affaiblie à certains moments de sa prestance militaire, la procession perdura au travers des siècles. La châsse et le buste parcouraient les rues du village, portés par la Confrérie des 12 Pairs et suivis des pèlerins.

En 1970,  à la demande de son colonel devenu trop âgé - Monsieur Louis DUMONT - la Compagnie des Zouaves fut reprise par M. Paul Marchal, Pair de St.Berthuin, perpétuant la fierté de notre appartenance à l'Entre-Sambre et Meuse et l'attachement à nos racines historiques et culturelles… La Compagnie St.Berthuin des Zouaves de Malonne remarchait avec toute la tradition qui l'entoure.
De nos jours, la tradition se perpétue tous les dimanches de Pentecôte.